Guinée: Le plan stratégique national de promotion de l’abandon du mariage d’enfant sur la table du gouvernement

Par Zeze Enema Guilavogui

Le plan stratégique national de promotion de l’abandon du mariage d’enfant en Guinée a été solennellement remis ce vendredi 11 décembre 2020, au chef du gouvernement guinéen, dans un réceptif hôtelier de la place du centre administratif de Kaloum.

Ce premier document qui est un plan quinquennal, est l’œuvre du ministère de l’action sociale et des personnes vulnérables à travers la direction nationale de l’enfance, a été grâce à l’appui technique et financier de l’UNICEF, dont le budget s’élève à 15 306 500 dollars US.

Dans son intervention devant le chef du gouvernement, la représentante du parlement des enfants de Guinée, Kadiatou Damaro Camara, a profité de cette occasion pour plaider en faveur des enfants :<< Nous, les enfants de Guinée, estimons que le mariage des enfants constitue un véritable frein à notre épanouissement et à notre développement. C’est en cela que le plan stratégique national de promotion d’abandon du mariage d’enfants représente pour nous une opportunité, à cause de son caractère inclusif pour le bonheur des enfants >>, souligne t-elle.

De son côté le représentant du fonds des Nations Unies pour l’enfance, Pierre Ngom a rassuré que :<< L’UNICEF va continuer à soutenir les efforts de plaidoyer, de mobilisation des ressources du gouvernement auprès des bailleurs afin de faciliter la mise en œuvre de ce programme ambitieux >>.

Par ailleurs, la première responsable du ministère de l’action sociale et des personnes vulnérables, Hadja Mariama Sylla, s’est réjouie du taux de régression << il y a moins de 10 ans, la Guinée était à 63% de mariages précoces. Mais, aujourd’hui, les chiffres nous montrent 46%. Cela veut dire que l’espoir est permis. En se dotant de ce plan stratégique, notre pays réaffirme son engagement concernant le droit des enfants et s’inscrit dans la suite logique de la mise en œuvre des recommandations des différentes résolutions de l’UA >>, explique t-elle.

En réponse, le premier Ministre Ibrahima kassory Fofana, qui a reçu le document a fait savoir devant plusieurs responsables et institutions accréditées en Guinée, le gouvernement reste résolument engagé avec le président de la République, pour faire valoir ,<< les droits des enfants et faire en sorte que les mariages précoces sortent de nos réalités>>, rassure t-il.

Lire l’article original sur Aminata.com.

Categories :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évènements à venir

Articles recents